Quel est le coût d’un congé maladie ?

Lorsqu’un employé se déclare malade, cela a un coût pour l’entreprise, que ce soit pour une seule journée ou pour une période plus longue.

Dans cet article, nous examinons en détail les coûts directs et indirects d’un employé en congé de maladie.

Le coût d’un congé maladie

Le coût d’un congé maladie en France

D’après une étude menée par le groupe Malakoff Humanis, une nette augmentation des congés maladie a pu être observée entre 2020 et 2021, passant de 36% à 38% – néanmoins, contre 44% en 2019.
Les principaux motifs menant aux congés maladie en 2021 étaient de 22% pour les arrêts prescrits, 18% pour les troubles musculosquelettiques, les arrêts dus aux accidents ou traumatismes étaient de 16% et 15% pour les arrêts de nature psychologiques, avec une nette augmentation des arrêts dit « Covid », de 6% en 2020 contre 12% en 2021.
De plus, l’augmentation et l’allongement des arrêts longs a pu être observé, concernant 65% des entreprises françaises contre 60% en 2020, rallongeant les arrêts de 94 jours, à 105 jours en moyenne.

Ces arrêts – ou congés – maladie, de toutes natures confondues, représentent une perte considérable pour les entreprises.

Toutefois, il est en effet possible d’éviter, ou du moins réduire les congés maladie au sein d’une entreprise, en appliquant certains plans de préventions. Vous pouvez en apprendre davantage sur la prévention des congés maladie dans notre article Tout ce que vous devez savoir sur le congé maladie – de la prévention à la législation et au salaire.

Coûts liés aux congés maladie – directs et indirects

Lors du calcul du coût des congés maladie, vous cherchez le montant total des dépenses de l’entreprise. Il ne suffit pas d’examiner uniquement les coûts salariaux, mais l’image complète de tous les coûts indirects.

Par exemple, la productivité diminue généralement au cours de la période précédant le congé maladie. De plus, il y aura une période d’ajustement où la productivité est plus faible au retour d’un congé. Cela peut être dû au fait que l’employé a besoin de retrouver son rythme habituel.

Pendant le congé maladie proprement dit, vous devez également tenir compte des dépenses d’assistance temporaire, d’aide d’agence, de rémunération des heures supplémentaires à d’autres employés, etc.

Quelle est la durée habituelle des congés de maladie ? En savoir plus ici.

Le coût direct d’un congé maladie

Le coût direct d’un congé maladie couvre le salaire de l’employé absent.

Les termes de votre congé maladie dépendent de plusieurs facteurs, dont votre contrat de travail.
Dans les conventions collectives et ainsi dans certains accords d’entreprise, il est prévu le maintien de salaire pour certaines absences, telles que les absences pour maladie, accident de travail et trajet, pour cause de maladie professionnelle, la maladie enfant mais également pour les congés événements familiaux.

Vous pouvez obtenir plus de renseignements concernant vos droits aux congés maladie dans notre article Tout ce que vous devez savoir sur le congé maladie – de la prévention à la législation et au salaire.

Frais

Calculer le coût d’un congé maladie: Les coûts directs

Pour calculer le coût direct d’un congé maladie, il convient de calculer le coût salarial chargé de l’indemnisation de l’absence. Cela est relativement facile à calculer et donner une bonne idée de l’ampleur des économies possibles pour les entreprises.

Si l’on prend le salaire mensuel net moyen d’un travailleur français, il s’élève à 2 448 €.
Si l’on assume qu’un employé a six jours de maladie par an, cela revient à un coût des congés maladie de 2,6% de coût direct de coût salarial total. Ce qui revient à un coût salarial de 763,77€ par employé par an.

Si une entreprise a 10 employés, cela revient à un coût salarial de 7 637,7€ par an.

Si un employé peut réduire le nombre de jours de congé maladie de 6 à 5, cela conduira à des économies d’ores et déjà conséquentes.

Cinq jours de congé maladie revient à un coût direct de 2% du coût salarial total. Ainsi, le coût annuel par employé sera de 587,52€ – et donc une réduction de 176,25 € par employé par an.


Source: Certimed

Les coûts indirects d’un congé maladie

Au coût de l’absence de l’employé, s’ajoute la rémunération des acteurs de l’entreprises intervenant dans la neutralisation des effets de cette absence. Ces coûts cachés de l’arrêt maladie couvrent une grande variété de facteurs :

  • Le temps requiert pour un remplacement qui s’adapte au nouveau rôle et devient productif
  • La réduction potentielle en qualité de service ou produit
  • L’efficacité amoindrie dans l’équipe
  • La perte de parts de marché ou potentiellement de réputation
  • Le coût de recrutement
  • Les ressources qui couvrent la formation et le support aux autres membres d’équipe
  • Le coût des heures supplémentaires des collègues qui doivent couvrir du travail supplémentaire
  • Le temps passé par le manager en réunions et discussions pour préparer les collègues sur les changements nécessaires dû à l’arrêt maladie

Frais

Calculer le coût d’un congé maladie: Les coûts indirects

Une grande partie des coûts indirects de l’arrêt maladie sont difficiles à quantifier, et il est tout aussi difficile de comprendre pleinement tous les coûts indirects.
Voici quelques exemples ci-dessous des dépenses indirectes liées à un arrêt maladie :

Le coût salarial du remplaçant :

Le premier coût intervenant est celui du remplacement. En effet, si l’absence d’un employé nécessité d’être remplacé ; les coûts salariaux du collaborateur recruté, ainsi que ceux liés à son recrutement sont ajoutés au calcul. De plus, le coût de gestion de l’absence doit être compris dans les calculs finaux.

Pour calculer le coût de remplacement d’un employé en congé, plusieurs facteurs doivent être pris en compte :
Dans l’exemple qu’un employé est en congé maladie pour un mois, un remplacement est nécessaire.

Avec pour base d’un salaire brut de 2500€, s’ajoute l’indemnité compensatrice de congés payés et celle de fin de contrat, son salaire brut est ainsi à hauteur de 3025€.

Le remplaçant bénéficie également d’un maintien de salaire à 100% sous déduction des IJSS ainsi, sur un salaire de 2500€, l’employeur verse au salarié un salaire brut de 1000€ en cas de maladie.

Il est donc nécessaire de soustraire le coût salarial du salarié remplacé la part non rémunérée par l’employeur de l’absent, soit 1500€ brut.

Ainsi, le coût de cette absence est :

3025 – 1500 majoré d’un taux de 40% = 2135€

Le coût du recrutement

Dans cet exemple, le ou la chargé de recrutement est payé à hauteur de 2500€. En charge de remplacer l’employé absent, ce chargé devra écrire l’annonce, réceptionner et analyser les candidatures et réaliser les entretiens, pour un total de son temps de 5 heures de travail. Le calcul du coût de recrutement est donc :

2500/ 151.67 x 5, majoré de 40% de charge patronale, équivaut à 115.38€.

Le coût de gestion du nouveau collaborateur recruté

La personne en charge de la gestion du personnelle passera en moyenne 2 heures par mois à rédiger un contrat de travail, traiter le dossier du remplaçant, saisir et contrôler sa paie ainsi qu’à effectuer les démarches liées au solde de tout compte – cette personne étant payée 2500€ par mois brut, le coût de gestion du remplaçant est donc :

2500/ 151.67 x 2 = 32.97€ + 40% de charge patronale = 46.15€

Le coût d’intégration et de formation

Le salaire du responsable du service qui va devoir accueillir et former le remplaçant est de 3500€, et prendra 7 heures de son temps de travail pour celui-ci.

Le coût de cette formation et intégration se calcule de la manière suivante :

3500/151.67 x 7 = 161.53€ + 40% de charge patronale = 226.15€

Ainsi, le coût total pour recruter ce nouveau collaborateur est de 2522.68€.

Source: Culture RH

Frais

Coûts liés aux troubles musculosquelettiques

Les troubles musculosquelettiques figurent parmi les causes les plus fréquentes (18%) d’arrêts de travail de longue durée, avec les traumatismes (16%) et les raison psychologiques (15%). En moyenne, ceux qui souffrent de troubles musculosquelettiques ont pris environ 105 jours en moyenne d’arrêt de travail pour récupérer.

Ainsi, vous pouvez augmenter le bien-être de vos employés et aider à réduire les coûts si vous faites l’effort d’être proactif sur les troubles musculosquelettiques.

Vous pouvez en savoir plus sur le démarrage dans notre article sur l’ergonomie au bureau.

Faire baisser les arrêts maladie

Que puis-je faire pour réduire les congés maladie dans mon entreprise ?

Si vous souhaitez réduire les congés maladie dans votre entreprise, de nombreuses initiatives peuvent être prises.

Par exemple, commencez par une évaluation du lieu de travail et mettez les outils et les processus en place pour vous aider à structurer les efforts de lutte contre les arrêts maladie dans l’entreprise.

Un facteur essentiel à considérer est l’étendue des efforts de prévention que vous pouvez entreprendre. Il existe plusieurs initiatives possibles ici, mais nous avons rassemblé quelques conseils spécifiques que vous pouvez utiliser dans cet article.

En cas d’arrêt de travail dû à des troubles du syndrome de la souris, les produits ergonomiques tels que les souris et les claviers d’ordinateur peuvent être un atout majeur. Nous avons réuni un panel d’informations à ce sujet, dont vous pouvez en prendre connaissance dans cet article.

Essayez-la gratuitement pendant 14 jours

Essayez une souris ergonomique qui prévient et réduit les douleurs et inconforts de la nuque, des épaules, des bras et des mains.
Choisissez entre la RollerMouse et l’Unimouse.